www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine)

Vous êtes actuellement : E S P E/DÉBUTS DE CARRIÈRE  / Années antérieures (2004 à 2013)  / 2010-11 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
2 décembre 2010

Professeur des écoles stagiaires : une difficile entrée dans le métier

Les PE stagiaires ont commencé hier lundi 29 novembre leur stage en responsabilité de onze semaines dans les écoles, dans des conditions parfois difficiles.

Pour trouver des écoles d’accueil, l’inspection académique a ciblé celles où avaient lieu des congés longs remplacés par des titulaires remplaçants et cela sans aucune concertation avec les écoles concernées ni avec les élus du personnel. Les enseignants brigades ont été priés de quitter leur classe pour laisser la place aux stagiaires alors même qu’ils avaient déjà commencé le remplacement depuis plusieurs semaines pour certains et qu’on ne leur a pas assuré qu’ils reviendraient sur la classe après les stagiaires. Situation inadmissible surtout de la part d’une administration qui a continuellement mis en avant la continuité pédagogique pour refuser les temps partiels à 80%.

D’où le mécontentement légitime de collègues et de parents qui constatent une multiplication des remplaçants sur un même congé. L’administration a fait marche arrière dans un certain nombre de cas et a recherché, dans l’urgence, d’autres écoles d’accueil.

Qu’en est-il des stagiaires ?

Jusqu’aux vacances de la Toussaint, ils étaient en pratique accompagnée dans les classes des maîtres formateurs. Du 3 au 26 novembre, ils étaient en formation à l’IUFM pour préparer leur stage. Du 29 novembre à fin février, ils prennent en charge une classe en totale responsabilité. Les écoles et les stagiaires font les frais de la mauvaise gestion d’un dossier et d’une réforme de la formation des maîtres contre laquelle nous nous étions mobilisés l’année dernière. Par sa réforme, le ministre de l’éducation nationale a cassé la formation des maîtres et fait porter aux écoles les conséquences négatives de ses décisions. Certains stagiaires se trouvent ainsi dans une situation particulièrement défavorable, déplacés dans l’urgence d’un cycle à l’autre, inquiets de ce qui les attend. Même s’ils savent qu’ils peuvent compter sur la solidarité des collègues dans les écoles.

Il serait inadmissible que le deuxième stage qui commencera en avril, se déroule dans les mêmes conditions. La solution passe par une concertation réelle avec les écoles. Il s’agirait de trouver des supports de stage, par exemple d’une durée d’un mois, dans des écoles volontaires pour permettre de la formation continue ou pour libérer des collègues souhaitant s’investir dans un projet particulier au sein de l’école. Nous interviendrons en ce sens dans toutes les instances avec l’Inspecteur d’Académie.

 

34 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 35, 14, Rue PAPU 35 000 RENNES

- Tel : 02 99 36 88 43

- Portable : 06 31 84 05 31
- Email : Écrire au SNUipp 35

mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine), tous droits réservés.