www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine)

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / Années antérieures (2005 à 2013)  / 2005-06 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
2 février 2006

ctpd 22 novembre

Compte-rendu du SNUipp-FSU lors du CTPD du 22 novembre

L’ordre du jour était le bilan de la rentrée dans le premier et le second degré. Se conférer à notre déclaration.

Les débats ont été longs, passionnés et difficiles. Quand nous évoquons la situation de l’enseignement privé, il nous est répondu qu’il concourt au service public alors que de notre point de vue il est concurrent.

La scolarisation des deux ans n’est pas prioritaire.

Quand avec chiffres et courbes à l’appui nous prouvons que les flux ont été orientés vers l’enseignement privé, l’administration préfère changer de sujet.

A propos de l’enseignement des langues vivantes nous avons fait état des pressions sur les collègues. L’affichage du résultat (100% au CE2) comme objectif de l’administration se passe de toute prise en compte des situations particulières d’écoles. La fin justifie les moyens. Pour cela, faute de convaincre, il faut contraindre.

L’inspecteur d’académie parle de l’inertie des équipes d’écoles.

Que chacun sache comment il parle des enseignants dans une instance paritaire quand face à cela nous parlons nous de la bonne volonté des enseignants qui se décarcassent pour que l’enseignement des langues se mette en place, mais que parfois cela n’est pas possible. Nous lui avons fait part du mécontentement dans les écoles et avons invité à le mesurer. Pour ne l’avoir pas compris, certains décideurs ont vu à quoi conduisait le manque d’écoute (se référer aux violences des semaines passées, toutes proportions gardées).

Nous avons demandé une information sur les EVS (emplois de vie scolaire). 18 ont été recrutés pour venir en aide aux écoles (leurs missions semblent ne pas avoir été définies), 22,5 pour l’accompagnement d’élèves handicapés. Nous avons souligné le caractère précaire de ces emplois, payés avec des salaires de misère, sans conditions de diplôme. Les agences locales pour l’emploi proposeront des formations et ils auront une formation d’adaptation à l’emploi. A vérifier. En tout cas nous avons rappelé la revendication de temps de décharge pour toutes les écoles et de création de vrais empois qualifiés dans l’éducation nationale.

Création de la maison départementale du handicap : le pilotage se fait par la collectivité territoriale. Elle s’ouvrira en janvier 2006. Les personnels de la CDES seront transférés. Les secrétaires de CCPE ont vocation à être référents des élèves. L’IA sera prestataire de services. Rien n’est bien clair pour le moment. Nous reviendrons ultérieurement sur ce sujet épineux.

Mise en place du plan Borloo : les villes de Rennes et de Saint-Jacques de la Lande sont concernées. Là aussi tout est flou. Si les objectifs de repérage sont communs, la mise en œuvre est différente. Nous avons évoqué notre crainte de voir circuler des listes d’élèves et des questions d’éthique et de déontologie que cela pose. Si l’IA se veut rassurant, nos inquiétudes n’en sont pas moins levées. Là aussi, affaire à suivre de très près. PPRE : des outils seront expérimentés dans trois circonscriptions : Rennes Nord, Combourg, Chartres.

Classe passerelle de Rennes Prévert : un moyen sera mis à disposition si besoin en janvier. Une étude est conduite sur le mode de comptabilisation des élèves de cette classe dans les effectifs de l’école.

 

22 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 35, 14, Rue PAPU 35 000 RENNES

- Tel : 02 99 36 88 43

- Portable : 06 31 84 05 31
- Email : Écrire au SNUipp 35

mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine), tous droits réservés.