www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine)

Vous êtes actuellement : AVS EVS  / Années antérieures  / 2010-2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
31 août 2010

L’intégration des élèves handicapés remise en question

Manifestons notre colère et solidarité en participant au rassemblement / pique-nique le vendredi 3 septembre 2010 à partir de 18H au rond point des Gayeulles (au bout de l’avenue Rochester) à Rennes.

Les dispositifs collectifs d’intégration (CLIS en Primaire et UPI/ULIS à partir du niveau 6ème) doivent permettre aux élèves handicapés qui rencontrent le plus de difficulté d’être scolarisés en milieu ordinaire. Chaque année les conditions de fonctionnement de ces classes se dégradent.

Cette année, l’inspecteur d’académie a décidé de supprimer les A.V.S. (auxiliaires de vie scolaire) dans 5 UPI (à Rennes : collèges de Cleunay, des Gayeulles, du Landry et Lycée Louis Guilloux ; à Bruz : lycée Anita Conti).

Pourtant, les A.V.S. apportent une aide précieuse aux enseignants responsables de ces unités d’enseignement ; les supprimer, c’est retirer aux enfants une partie des soutiens et des accompagnements dont ils ont besoin ; c’est rendre plus difficile encore l’accès aux savoirs et, au-delà, les chances d’insertion sociale et professionnelle.

Au cours des rendez-vous que parents, enseignants et représentants des associations ont eus au début de l’été pour manifester leur opposition à cette mesure, l’inspecteur d’académie a clairement signifié son refus de revenir sur cette décision.

Il a même précisé que ce n’était qu’un début et qu’à terme, les A.V.S. seront supprimés dans toutes les UPI !

Les CLIS ne seront pas en reste certainement puisque dans d’autres départements, c’est dans ces classes que les suppressions d’A.V.S. ont démarré.

La seule solution que l’inspecteur d’académie avance, c’est de demander aux établissements de recruter des personnes en difficulté d’insertion.

Cette « solution » ne peut pas nous satisfaire car les contrats d’insertion sont très précaires (2 ans maximum) ; rien ne dit que ce dispositif sera renouvelé au fil des ans ; le temps de présence de ces personnels est inférieur à celui des AVS ; il n’y a pas d’exigence en matière de formation initiale (alors que tous les A.V.S. doivent avoir au moins le bac, ce qui paraît un minimum quand on parle d’accompagnement scolaire) ; il n’y a pas de formation à l’accompagnement des élèves handicapés, comme s’il s’agissait là d’une simple occupation et non d’un vrai métier.

Si l’enveloppe « A.V.S. » est vide comme on nous le dit, nous demandons quant à nous à l’inspecteur d’académie de nommer des Assistants d’éducation (ASEN) faisant fonction d’A.V.S. dans les établissements lésés : il a trouvé le moyen de le faire pour le collège de Malifeu et pour celui de Cleunay où les réactions des parents ont été particulièrement virulentes ; il ne lui reste plus qu’à généraliser cette mesure à l’ensemble des UPI lésées.

Nous vous invitons à manifester votre opposition à ce désengagement de l’Éducation Nationale dans l’accompagnement de la scolarisation des élèves handicapés en venant

Vendredi 3 septembre 18 h

Rond point des Gayeulles Rennes

Ce rendez-vous prendra la forme d’un pique-nique ; pour être le plus visible possible, n’hésitez pas à venir avec un parasol ou un parapluie, une tente, un sac de couchage, des ballons de baudruche, etc.

Rennes le 30 août 2010 Les parents des établissements lésés Les enseignants des établissements lésés Collectif handicap 35 Pas-à-Pas 35 (autisme) SNES – FSU FCPE

 

15 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 35, 14, Rue PAPU 35 000 RENNES

- Tel : 02 99 36 88 43

- Portable : 06 31 84 05 31
- Email : Écrire au SNUipp 35

mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine), tous droits réservés.