www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine)

Vous êtes actuellement : E S P E/DÉBUTS DE CARRIÈRE  / Années antérieures (2004 à 2013)  / 2009-10 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
5 juillet 2010

Compte-rendu de l’audience au Rectorat sur les Maîtres-Formateurs.

Le SNUipp académique ( Martine DERRIEN ; Evelyne FORCIOLI et Jacques BRILLET) a été reçus mardi 29 juin sur les questions liées à la place des maîtres formateurs dans les problématiques des nouvelles modalités de formation.

Ce sont messieurs VAULEON ( DRH) et HUCHET (IA 35, coordinateur) qui ont répondu pour le recteur sur les questions posées.

Tout au long de l’entretien, ils ont souligné la volonté du recteur de rester au plus près du projet de circulaire ministérielle sur les fonctions des maîtres-formateurs.

Le SNUipp a souligné que même si les maîtres formateurs passaient sous la responsabilité des IA, ils restaient membres à part entière de l’équipe de formateurs et se devaient donc aussi d’intervenir dans ce que le rectorat considère comme formation initiale, à savoir les formations M1 et M2.

Pour respecter le scénario ministériel, le rectorat a envisagé deux hypothèses :

- l’ensemble des services des maîtres-formateurs , soit 24 heures, est placé au service de l’inspecteur d’académie. Les temps de formation et d’intervention seraient alors effectués par des heures complémentaires auprès des universités.
- Une partition des 6 heures entre université et employeur permettrait une intervention dans l’équipe de formation initiale. Alors que l’université revendiquait une répartition par moitié (50%/50%) le recteur a tranché sur une répartition 60 % employeurs, 40 % université). Il y aurait rétrocession de ce temps par l’université auprès de l’employeur par des vacations des formateurs dans les temps de formation continue des enseignants.

Le recteur a fait le choix de la seconde solution.

Le PEMF aura pour mission essentielle (60 % donc de son temps) de suivre les stagiaires et d’élaborer la rapport de validation, dispositif central de la titularisation du futur PE.

Il sera aidé dans cette tâche par le CPC et l’IEN.

Nous avons demandé qu’il soit tenu compte de la réalité de la charge de travail dans le barème des heures et que la diversité des suivis soit aussi intégrée. On ne suit pas de la même manière un stagiaire qui ne pose aucun problème qu’un stagiaire qui requiert plusieurs interventions.

Cette question de barème des heures se pose aussi pour les interventions vers les M1 et M2, 1 heure ne peut être 1 heure quand on intègre les temps de préparation. Va se poser aussi la question de la relation entre le PEMF et l’IEN de la circonscription. L’IEN ne peut rentrer dans une relation hiérarchique avec le PEMF. Sue ces nouvelles modalités, nous avons demandé que des temps nouveaux dédiés à la formation des formateurs soient mis en place et effectués. Nos interlocuteurs s’y sont engagés.

Sur la place de l’école interne et son avenir dans le schéma de formation.

Nos interlocuteurs nous ont certes affirmé que le recteur n’avait mené le dialogue qu’avec l’école interne. Quand nous avons évoqué la détermination de l’UBS à mettre en place ses formations M1 et M2, les positions se sont faites plus chancelantes. Même si le Recteur reste chancelier des Universités, nous avons fait valoir la principe d’autonomie des universités. Nos interlocuteurs ne nous ont plus alors caché les éléments de tension entre les universités et sont alors restés très évasifs sur les conséquences immédiates qu’ils ont préférées qualifier de « techniques » alors que se poseront des choix décisifs, notamment autour de la répartition des terrains de stages et des temps d’interventions des uns et des autres.

Nous avons aussi souligné les dangers courus à court terme par la filière bilingue, notamment sur les modalités particulières de formation des stagiaires.

 

25 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 35, 14, Rue PAPU 35 000 RENNES

- Tel : 02 99 36 88 43

- Portable : 06 31 84 05 31
- Email : Écrire au SNUipp 35

mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine), tous droits réservés.