www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine)

Vous êtes actuellement : DOSSIERS  / MATERNELLE  / Années antérieures (2006 à 2015)  / 80.2009-2010 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
31 août 2009

Jardins d’éveils... 8000 places partiellement financées et … 14 000 supprimées.

Parmi les axes de la politique familiale du gouvernement, l’expérimentation annoncée, d’ici 2012, de 8000 places dans des « jardins d’éveil » a suscité de nombreuses réactions.

Parmi les axes de la politique familiale du gouvernement (création de 100 000 places en crèche, volonté de développer les modes de garde, hausse du taux d’encadrement chez les assistantes maternelle (de 3 à 4 enfants), augmentation de 25 à 50 % du financement des crèches d’entreprise,...) l’expérimentation annoncée, d’ici 2012, de 8000 places dans des « jardins d’éveil » a suscité de nombreuses réactions.

La secrétaire d’État à la famille s’est défendue de vouloir faire concurrence à l’école maternelle et s’est dit attachée à la scolarisation à 3 ans. Pourtant les inquiétudes restent vives, liées aux attaques récurrentes du précédent ministre de l’Éducation concernant l’école maternelle et à la diminution drastique du nombre de places disponibles pour les moins de trois ans dans les écoles.

Les 8 000 places en jardin d’éveil (sur 3 ans) ne compenseront pas, et de très loin, les 14 000 places fermées à chaque rentrée en classes maternelles. Au delà des aspects éducatifs et du rôle que joue l’école dans le développement de l’enfant aux niveaux cognitif et social, le principe de gratuité du service public d’éducation est mis à mal.

L’expérimentation coûtera 25 millions d’euros d’ici 2012, le financement d’une place en jardin d’éveil (8000 euros max la place) sera assuré en partie par la CAF (3200 euros environ) et le porteur de projet (collectivité territoriale par exemple, pour 2900 euros environ) mais les familles contribueront en fonction de leurs revenus.

La mobilisation a obligé les ministères concernés à distinguer cette nouvelle structure de l’école maternelle, sur le plan pédagogique comme au niveau des locaux et des personnels dans le guide méthodologique élaboré par la CNAF et le ministère de la famille. La mobilisation a également amené le ministre Xavier Darcos à annoncer le maintien de la scolarisation des enfants de 2 ans... pour autant la réalité dans les écoles risque d’en être loin.

La mobilisation en faveur de l’école maternelle doit se poursuivre pour qu’elle joue tout son rôle dans le développement des enfants et la réussite des élèves, et que tous les parents le souhaitant puissent scolariser leurs enfants dès deux ans dans les meilleures conditions qui soient.

 

9 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 35, 14, Rue PAPU 35 000 RENNES

- Tel : 02 99 36 88 43

- Portable : 06 31 84 05 31
- Email : Écrire au SNUipp 35

mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine), tous droits réservés.