www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine)

Vous êtes actuellement : AVS EVS  / Années antérieures  / 80.2009-2010 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
11 mai 2009

STOP AUX EMPLOIS PRÉCAIRES POUR ASSURER DES MISSIONS PERMANENTES

LA SCOLARISATION DES ÉLÈVES HANDICAPÉS EXIGE DES EMPLOIS PÉRENNES POURVUS PAR DES PERSONNELS FORMÉS ET RECONNUS.

La loi de 2005 reconnaît le droit à la scolarisation des élèves handicapés. Pour la mettre en œuvre, depuis 2006, l’Éducation Nationale a eu recours à des contrats dits « aidés » : contrats de droit privé à durée déterminée et dérogatoires aux CDD de droit commun (pas de prime de précarité par exemple).

Ces personnels, rémunérés au SMIG (à temps partiel de surcroît) ont travaillé à nos côtés, se sont investis dans leurs tâches. Ces contrats s’inscrivent dans le cadre de la politique d’insertion. En réalité, l’État use de ce qu’il appelle « les publics en difficultés » (titulaires du RMI, de l’ASS, de l’API (parents isolés) pour mettre en place un « turn-over ». Ils ont servi pendant trois ans, on en prend d’autres.

L’essentiel est que cela ne coûte pas. Ces contrats sont dits « aidés » car l’employeur bénéficie de diverses exonérations en contrepartie desquelles il doit financer des actions de formation. Le problème est que ces obligations n’ont pas été honorées. Belle insertion en effet : au bout de trois ans, retour au Pôle Emploi sans plus de qualifications reconnues qu’au départ : ils n’ont bénéficié d’aucune formation qualifiante et leurs acquis professionnels ne sont pas reconnus (pas de VAE).

De l’amertume en prime, mais de cela, qui se soucie ?

Des élèves handicapés, de leurs familles : on ne se soucie guère non plus : on affiche une volonté de les scolariser mais sans vouloir en payer le prix.

Cette année, près de 30.000 personnes au niveau national dont plus de 300 personnes en Ille et Vilaine vont se retrouver au Pôle Emploi. Ceci nous concerne tous. Ces personnels ont travaillé avec nous, avec nos élèves dans le même objectif : le service public d’Education. Au-delà de ce scandale, nous pouvons craindre que l’état ait recours à la précarité pour d’autres missions à l’avenir (agence nationale de remplacement).

Signez et faîtes signer la pétition.

Faîtes adopter la motion en conseil d’école.

Faîtes passer les informations aux collègues EVS

Réunion mercredi 13 mai à 14 h30,

local FO rue d’échange à 14 h 30)

Participez à la journée nationale d’action le mercredi 27 mai

L’intersyndicale demande une audience au près du premier ministre, au ministre des solidarités et au ministre du budget.

Au niveau local, une action sera organisée dans la suite du mouvement existant.

(Mise au point lors de la réunion du mercredi 13 mai à 14 h30, local FO rue d’échange à Rennes).

 

22 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 35, 14, Rue PAPU 35 000 RENNES

- Tel : 02 99 36 88 43

- Portable : 06 31 84 05 31
- Email : Écrire au SNUipp 35

mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine), tous droits réservés.