www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine)

Vous êtes actuellement : Actualités  / Année scolaire en cours  / 2017-2018 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints


  • Lettre ouverte scolarisation migrants
    PDF - 104.8 ko
    Télécharger

Dans la même rubrique

  • Migrants : La FSU35 alerte le DASEN
3 octobre 2017

Migrants : La FSU35 alerte le DASEN

Compte-rendu d’audience

La FSU35, et ses syndicats, ont alerté le DASEN, ce jeudi 29 septembre, sur la situation très préoccupante des migrants dans le département. En effet, différentes situations ont été portées à l’attention du DASEN.

Le gymnase Echange :

25 familles (dont une trentaine d’enfants parfois des nouveaux-nés) « vivent » au gymnase Echange à Rennes dans des conditions déplorables. Ces familles, nouvellement arrivées, ont été poussées à la rue car entre la prise de RDV et le RDV à la Préfecture 2 mois s’écoulent. Faute d’hébergement d’urgence et n’ayant aucun droit reconnu leur seule place c’est la rue. L’Etat, via la préfecture, ne respecte pas les droits fondamentaux de ces familles de migrants. Le gymnase occupé avec l’intervention d’UTUD sert de mise à l’abri. Le DASEN a rappelé que l’E.N faisait son travail en ouvrant les portes des écoles et établissements aux enfants migrants. La FSU35 a cependant fait remarquer que la scolarité des enfants était souvent en pointillés. En effet, comment avoir une scolarité sereine lorsqu’on change d’hébergement d’urgence toutes les semaines, tous les 3 jours dans des villes différentes (St Malo, Fougères, Vitré, La Guerche de Bretagne...) ou qu’on est à la rue pour quelques jours. Pour ces familles, l’école est un lieu de sécurité et de stabilité pour leurs enfants. Elles ne ménagent pas leurs efforts pour que leurs enfants accèdent à l’école.

Au delà du gymnase, la FSU35 s’est aussi inquiétée des situations précaires d’hébergement « non visibles » dans le département.

Les mineurs isolés et non accompagnés :

La prise en charge des mineurs isolés est de la compétence du conseil départemental. Ils sont reçus à l’espace d’accueil, soit accompagnés de parents soit d’associations. Le CDAS ouvrira 40 places d’hébergement supplémentaire en octobre mais nous savons d’ores et déjà que ce sera insuffisant. Le nombre des 12/16 ans pris en charge par l’IA a doublé en un an. Par ailleurs, l’accompagnement social de ces jeunes fait défaut et est trop partiel. L’IA a plus de mal à orienter et affecter les jeunes de plus de 16 ans. Une UPE2A a été ouverte en lycée. Le dispositif mis en place par la MLDS n’est pas encore ouvert. La FSU35 a demandé à ce qu’il soit ouvert rapidement. Le DASEN a aussi répondu favorablement à l’accueil en internat des jeunes scolarisés en lycée.

Pour toute situation de scolarité, le DASEN a rappelé qu’il faut s’adresser au CASNAV, situé à l’I.A. Les services de l’IA orienteront les enfants et jeunes en fonction de l’évaluation des besoins. Pour toute situation non réglée, adressez vous à la FSU35 qui vous épaulera dans les démarches. Actuellement 164 enfants sont scolarisés dans des dispositifs UPE2A. La FSU35 a demandé à ce qu’autres dispositifs soient ouverts en cours d’année si le besoin s’en faisait sentir.

La FSU35 a rappelé au DASEN que le problème de l’hébergement est en un enjeu crucial. Nous lui avons demandé de faire part de notre alerte au Préfet afin que ce dernier accède rapidement et enfin à notre demande d’ouverture de structures d’accueil d’urgence à hauteur des besoins. Par ailleurs la FSU35 demande, en intersyndicale, à être reçue par le Préfet.

Au niveau national, une lettre ouverte au ministre sur la scolarisation des enfants de migrants :

PDF - 104.8 ko
Lettre ouverte scolarisation migrants

 

16 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 35, 14, Rue PAPU 35 000 RENNES

- Tel : 02 99 36 88 43

- Portable : 06 31 84 05 31
- Email : Écrire au SNUipp 35

mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine), tous droits réservés.