www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine)

Vous êtes actuellement : Actualités  / Année scolaire en cours 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
2 février 2017

Soutien pour une famille congolaise menacée d’expulsion

Ils veulent encore tuer Jaurès !

Nous tenons à exprimer notre indignations contre l’expulsion programmée de la famille BITAMBIKI actuellement assignée à résidence sur la commune de Betton, avec une obligation de pointage quotidienne à la gendarmerie.

Jaurès et son épouse Famy sont arrrivés en France en janvier 2012. Ils ont été contraints de fuir dans l’urgence le Congo Brazzaville en laissant derrière eux une vie confortable et 4 enfants. En raison de son engagement associatif auprès des personnes handicapées, Jaurès est devenu un personnage public, déjà connu pour ses talents de footballeur. Cette notoriété a suscité des jalousies auprès du gouvernement mettant sa vie en danger. Malgré le rejet de sa demande d’asile, la famille Bitambiki s’est beaucoup investie dans la vie locale depuis son arrivée sur notre territoire. Deux enfants sont nés en France : Béni-Paul âgé de 4 ans, scolarisé à l’école maternelle de la Haye Renaud à Betton et Jérémie, âgé de 2 ans qui souffre d’une malformation congénitale nécessitant un suivi médical régulier.

Jaurès est très apprécié de son entourage en raison de ses compétences et de son investissement bénévole auprès de plusieurs associations :

Le Centre culturel de la Ferme de la Harpe (Association 3 Regards), où il participe activement aux travaux de l’atelier de métallerie en donnant des cours de soudure,

L’association Nevez Noë (la batellerie en Bretagne) de propriétaires de péniches qui lui offre une promesse d’embauche comme soudeur,

L’Association des Paralysés de France, avec qui il a réalisé un prototype de fauteuil roulant pour handicapés,

L’ Union Sportive Grégorienne Football 35 de St Grégoire, où il encadre des jeunes et y joue comme vétéran.

Originaire du département du Pool où l’ethnie de sa famille subit des violences de la part de l’armée et de la police du pouvoir, Jaurès serait immédiatement arrêté en cas de retour au Congo. Ces craintes sont justifiées par la récente arrestation du frère cadet de Jaurès qui a subi des actes de torture. Après 5 années de présence en France, nous refusons l’expulsion de cette famille parfaitement intégrée au sein de notre communauté. Nous demandons que cesse immédiatement la mesure d’éloignement prise à leur encontre et que leur situation soit réexaminée avec bienveillance.

Pour soutenir la famille Bitambiki signez, signez la pétition en ligne

 

24 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 35, 14, Rue PAPU 35 000 RENNES

- Tel : 02 99 36 88 43

- Portable : 06 31 84 05 31
- Email : Écrire au SNUipp 35

mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine), tous droits réservés.