www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine)

Vous êtes actuellement : Actualités  / Année scolaire en cours 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
6 octobre 2016

Rencontre avec la ville de Rennes

Compte-rendu de l’audience

Le SNUipp-FSU et le SNES-FSU ont été reçus jeudi 29 septembre par Mme Lénaig Briéro, adjointe à l’éducation et à l’enfance à la ville de Rennes et par M. Mesure, responsable des services éducation, enfance à la Ville de Rennes.

Cet échange a permis de mettre au jour un certain nombre de questionnements autour de la politique menée par la ville en terme d’éducation prioritaire notamment, mais nous sommes aussi intervenus sur les problèmes que certaines écoles nous avaient fait remonter.

Dans un premier temps nous avons pu partager le constat que les écoles rennaises ont, des effectifs chargés. La municipalité a d’ailleurs été surprise en ce début d’année de devoir accueillir près de 300 élèves supplémentaires. La ville va donc engager sur certaines écoles des agrandissements pour accueillir la population scolaire dans les années à venir. Le choix a été fait, en cette rentrée de remplir les écoles sans dépasser le maximum dans certains secteurs, plusieurs familles ont donc été orientées sur une autre école que celle à laquelle ils étaient rattachés (secteur du Blosne). C’est aussi la réponse donnée par l’administration lors de la phase d’ajustement.

Sur les quartiers prioritaires que sont le Blosne et Villejean, la volonté est partagée de créer plus de mixité sociale notamment dans les collèges où certaines familles ne respectent pas le périmètre scolaire. Par ailleurs, concernant le Projet de Réussite Éducative, de plus en plus de situations sont repérées et traitées par les animateurs. Des parcours individualisés mais aussi des accompagnements de familles. Ainsi, le médiateur à Maurepas permet de travailler sur le climat scolaire dans les écoles qui le souhaitent.

Concernant la politique de la ville en éducation prioritaire, il a été fait le choix de mettre autant d’ASEM que de classe et de permettre le retour des enfants à 13h00 entre autre. Si ces mesures sont positives pour ces écoles, il n’en reste pas moins que dans les écoles maternelles hors EP, le manque d’ASEM se fait sentir notamment dans les écoles de trois classes qui ne bénéficient plus que de deux ASEM pour l’école. C’est problématique d’autant que dans beaucoup d’écoles maternelle hors REP, le nombre d’élèves par classe est important et que le public accueilli y est parfois le même qu’en Education prioritaire. Mme Briéro en est consciente mais n’a pas toujours les moyens budgétaires pour combler ce manque, dans certains cas, des CUI sont embauchés pour palier.

Nous avons abordés les problèmes de gestion de commande de matériel, mais aussi de restriction en matière de transports et de cartouches d’encre. La municipalité est consciente que cela a pu faire « grincer des dents » certains collègues et est en train, d’assouplir les règles pour le transport et d’établir un autre marché en ce qui concerne les photocopies. Ces mesures ont été prises pour établir des règles communes et éviter de dépasser les budgets alloués. A propos des projets financés par la ville, plusieurs écoles nous avaient fait remonter le fait, que cette année, les projets demandés n’avaient pas été acceptés. Il faut savoir que les projets sont validés ou non par les équipes de circonscription (commission VDR + EN). Si vos projets n’ont pas été retenus, vous pouvez donc poser vos interrogations auprès des conseillers pédagogiques et des IEN de circonscription.

Enfin, nous sommes intervenus sur les absences récurrentes de certain-es élu-es aux conseils d’école (cela ne concerne pas tous le secteurs de la ville). Mme Briéro est consciente de cela et la solution serait de réorganiser les délégations afin que les élu-es aient moins d’écoles en charge et puissent assister aux conseils d’école. Il est vrai que pour certain-es élu-es cela représente pas moins de 18 conseils d’école concentrés sur deux ou trois semaines … Néanmoins, les équipes enseignantes attendent souvent des réponses de la municipalité lors des conseils d’école, sans élu-e, il est difficile d’obtenir ces réponses.

En conclusion, nous avons décidé avec la Ville de nous rencontrer plus régulièrement pour faire le point sur les différentes remontées des écoles donc n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques. Nous organiserons au cours de l’année scolaire une rencontre sur ce thème au SNUipp-FSU.

 

17 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 35, 14, Rue PAPU 35 000 RENNES

- Tel : 02 99 36 88 43

- Portable : 06 31 84 05 31
- Email : Écrire au SNUipp 35

mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine), tous droits réservés.