www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine)

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / Années antérieures  / 2015-2016 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
30 mai 2016

CAPD du 27 mai

Compte rendu

Le Directeur académique, Mr Willhelm étant absent, la CAPD était présidée par Mr Tertrais, secrétaire général.

L’ordre du jour de la CAPD avait pour unique objet la première phase du mouvement.

Cette année, 1362 personnes ont participé au mouvement intra départemental (3900 enseignants en Ille-et-Vilaine).
- 58,66% obtiennent un poste,
- 20,56% sont maintenus sur leur poste et
- 20,73% sont sans poste, ce qui correspond à 283 personnes.

Elles obtiendront une nomination soit lors de la deuxième phase en juin ou bien encore lors de la phase d’ajustement en septembre. Ces chiffres montre une participation sensiblement supérieure aux autres années : une centaine de participants en plus qu’en 2014 (la comparaison avec 2015 ne pouvant se faire puisque l’ensemble des ZIL et brigades avaient été dans l’obligation de participer au mouvement). Cette hausse est très certainement à mettre en corrélation avec le retrait des postes réservés T1, postes qui ont permis des possibilités de choix plus importantes auprès des candidats au mouvement.

Résultat des commissions d’entretien – Postes à profil :

La lecture des avis, suite aux commissions, est faite par le SG et l’IENA. Cette lecture montre le caractère subjectif de ces entretiens où les conditions de passation restent opaques. Cela rejoint d’ailleurs les réflexions que les collègues, qui ont passé les entretiens, ont pu nous faire.

Un débat de près d’une heure s’est engagé entre les élu-es du personnel (SNUipp et FO) et l’administration sur le caractère absurde des postes à profil. Ainsi nous avons pu entendre qu’un collègue actuellement dans l’enseignement spécialisé n’avait « pas assez d’expérience en milieu ordinaire » pour être sur un poste de maître de plus que de classe ou bien encore qu’un enseignant exerçant en maternelle « ne maîtrisait pas assez les enjeux de la maternelle et les nouveaux programmes » pour être sur un dispositif « Moins de trois ans ». Comment peut-on exiger un entretien pour ces postes qui sont des postes d’enseignants avant tout ? La première des compétences d’un enseignant n’est-elle pas de s’adapter à toute situation d’enseignement ? Le rôle de l’administration n’est-il pas de tout mettre en place, notamment en terme de formation, pour que l’enseignant puisse exercer pleinement ses fonctions ?

Ne nous y trompons pas : il s’agit bien là pour l’administration de placer la « bonne » personne au bon endroit. Le secrétaire général utilisant d’ailleurs le terme de « casting idéal » pour ces entretiens ! Cela conduit alors à des situations ubuesques où par exemple des directeurs, inscrits sur la liste d’aptitude, exerçant dans des écoles de plus de 10 classes, ont un avis défavorable pour exercer sur une direction totalement déchargée. Un directeur serait donc capable d’exercer sa mission à mi temps avec un mi-temps d’enseignement (parfois sur une direction à 14 classes) mais totalement incapable d’exercer sa mission de direction à temps plein (sur une direction à 15 classes) ?!

Le résultat de cette politique est catastrophique pour les écoles du département puisqu’à l’issue du premier mouvement tous les postes de « Plus de maîtres que de classes » ne sont pas pourvus, un nouvel appel à candidature va être effectué, alors que 13 personnes, à l’issue de la commission d’entretien, ont obtenu un avis défavorable !

De toute évidence, cette CAPD n’a pas permis à l’administration de justifier la mise en place des postes à profil, la liste de ces postes s’est à nouveau étoffée cette année en Ille et Vilaine. Les élu-es du SNUipp-FSU continueront de dénoncer la mise en place de ces postes à profil qui nuisent au fonctionnement des écoles du département.

À l’issue du premier mouvement, un certain nombre de postes ne sont pas pourvus :

- 13 directions hors éducation prioritaire et 6 directions en éducation prioritaire.
- 6 postes de Maitres surnuméraires
- 2 postes de référents
- 1 poste de coordonnateur REP
- 1 poste de psychologue scolaire
- 2 postes de conseiller pédagogiques
- 1 poste de brigade congés breton
- 1 poste section Chinois (La Poterie)

Questions diverses :

- 1) Suite aux annonces faites sur les transformations de postes CUI en AESH, a-t-on le nombre de contrats renouvelés sur le département pour la rentrée 2016 ? Quels sont les critères choisis pour les transformations de contrat ?

  • La DSDEN n’a pas encore connaissance de l’enveloppe qui sera accordée au département. La priorité sera donnée aux CUI justifiant des deux années d’expérience. Les modalités seront connues dans les semaines à venir.

- 2) Quand seront données les acceptations d’EXEAT pour le département ? (Certains départements font déjà des propositions d’INEAT)

  • Les EXEAT seront acceptés en juin voire en juillet, le DASEN souhaitant d’abord regarder toutes les situations avant de pouvoir en accorder. Ils ne seront pas accordés d’office comme c’était le cas les années précédentes.

Toutes les nominations par barèmes sont sur le site dédié au mouvement : ICI

 

32 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 35, 14, Rue PAPU 35 000 RENNES

- Tel : 02 99 36 88 43

- Portable : 06 31 84 05 31
- Email : Écrire au SNUipp 35

mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine), tous droits réservés.