www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine)

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / Années antérieures  / 2015-2016 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
7 septembre 2015

CAPD du 4 septembre 2015

Compte rendu.

Mouvement intra départemental, phase d’ajustement :

Les personnels sans poste ont pu être nommés lors de cette dernière phase d’ajustement, ces nominations se sont faites par ordre de barème et le choix géographique a été respecté dans la mesure du possible. Quelques nominations se sont faites d’office sur des postes non demandés.

Nous soulevons le problème du bilinguisme à l’école de Bruz, un seul enseignant bilingue présent sur deux classes. La situation du breton est difficile actuellement sur le département, les brigades sont prises sur des congés parentaux, une stagiaire bilingue a renoncé au concours. Une solution est trouvée dans un premier temps : l’enseignant bilingue se chargera de l’enseignement en breton sur les deux classes alors que l’enseignant monolingue se chargera des enseignements en français sur les deux classes. Cette situation est transitoire avant de trouver une autre solution.

Mouvement inter départemental, phase d’INEAT-EXEAT :

22 INEAT supplémentaires ont pu être faits dans l’été. À cela, il faut ajouter les échanges intra académiques prononcés à la CAPD du 4 juillet.

Deux situations sont en attente d’un EXEAT. Cette situation est inédite en Ille et Vilaine, nous n’avions pas eu autant d’INEAT depuis plusieurs années. Il faut noter ici la volonté du DASEN de faire venir sur le département des enseignants par INEAT. Cependant le département se trouve quand même en sous nombre à cette rentrée.

Si le barème a pu être respecté dans la majeure partie des cas, nous avons pu constater qu’un INEAT avait pu se faire en provenance du 92 sans que la règle du barème n’ait été respectée. Cet INEAT a été prononcé directement par le ministère, nous avons pu apprendre que la personne l’ayant obtenu l’avait obtenu grâce à un appui politique : ça aide ?

Il est donc plus facile d’intégrer le département d’Ille et Vilaine quand on a un appui politique, cette situation est scandaleuse et dénote une inégalité de traitement entre les personnels.

Nous allons interpeller la Ministre sur cette situation qui mérite d’être dénoncée.

Questions diverses :

- 1) Quand aurons nous le plan de formation continue pour 2015-2016 ?

Le DASEN nous indique qu’ils sont très en retard par rapport à la mise en place de la formation continue dans le département. Le conseil de formation n’a pas pu avoir lieu comme prévu au mois de juillet, il est reporté au mois de septembre. À noter que le PAF est publié.

Sur le C2i et le CLES, les T1 qui ne l’ont pas obtenu devront avoir une formation dispensée par l’institution. Les services vont devoir recenser les enseignants qui n’ont pas la certification.

- 2) Direction d’école : comment vont s’organiser les décharges de direction pour les écoles à 3 classes ? Est-il prévu un groupe de travail sur le protocole de simplification des tâches ?

Les décharges des directeurs des écoles à 3 classes seront gérées en circonscription par les IEN. Nous signalons que le mieux pour ces écoles est une journée de décharge régulière, il ne s’agit pas non plus de ne pas les donner faute de moyens de remplacement. Nous y serons vigilants.

Par ailleurs, un nouveau groupe de travail sera programmé en septembre sur la simplification des tâches afin de nous présenter les outils qui seront mis en œuvre cette année.

- 3) Quelle est la situation du département en terme de surnombre ?

Alors que le département était depuis quelques années en surnombre à chaque rentrée, il se trouve en déficit à la rentrée 2015, même si le déficit est inférieur à 10, cela est préoccupant car nous imaginons déjà les soucis de remplacements qui risquent de voir le jour rapidement.

Le DASEN nous fait état d’un nombre important de temps partiels sur autorisation, il nous indique qu’il ne pourra certainement pas les accorder tous l’année prochaine.

- 4) Situation de l’école de Trévérien :

Nous avons à nouveau interpelé le DASEN quant à la situation de l’école de Trévérien. Les enseignants se voient refuser l’accès à l’école en dehors des horaires imposés par la municipalité, le conseil municipal ayant produit un arrêté municipal à ce sujet. Les enseignants n’ont donc pas pu se rendre comme ils le souhaitaient dans leur école avant cette rentrée.

L’école ayant par ailleurs ouvert une 5ème classe, ils souhaitaient pouvoir s’organiser matériellement vendredi soir et ce week-end pour mettre en place cette 5ème classe. La demande exceptionnelle d’accès à l’école (sic !) leur a été refusée vendredi après midi. Cette situation est inacceptable pour les enseignants et pour le bon fonctionnement de l’École.

Le conflit qui s’est installé dans cette commune est insupportable pour les enseignants qui sont empêchés de travailler. Cette situation est soutenue par l’IEN qui donne raison à la municipalité contre les enseignants et les parents (cf article dans le bulletin du mois d’août).

Notre intervention a étonné le DASEN mais aussi les IEN présents à la CAPD qui s’interrogent sur les motifs que peut invoquer cette municipalité pour refuser l’accès aux enseignants. Mr Willhelm demandera un rapport à l’IEN sur cette situation et nous demande de lui fournir les documents (arrêté municipal, courriels …), il demande à l’équipe enseignante de le solliciter sur le sujet.

- 5) EVS aide à la direction et services civiques :

Le contingent de contrats aidés pour le département est de 1325 contrats. 1091 contrats sont consacrés à l’AESH. Concernant l’aide à la direction, 54 contrats seront renouvelés, ils seront affectés prioritairement en éducation prioritaire. Concernant les requalification des contrats aidés en AESH, il y a beaucoup de candidatures : 230 alors qu’il n’y aura que 25 contrats possibles.

Le recteur a fait le choix de recruter des services civiques pour compenser la perte des EVS aide à la direction. 84 services civiques vont être recrutés pour être en appui aux écoles, la fiche de mission diffère quelque peu des EVS aides administratifs. Ils feront 30h par semaine et toucheront une indemnité de base. Actuellement, l’IA travaille sur l’implantation en fonction des besoins, il y aura ensuite une validation auprès du rectorat puis une publication sur le site « service civique ». Le recrutement se fera à ce moment là, les équipes s’engagent alors à être tuteurs de ces jeunes.

Concernant les contrats d’EVS, il en reste très peu en aide à la direction, ils seront en priorité affectés en éducation prioritaire.

En fin de CAPD, Mr Willhelm, soumet une proposition aux représentants des personnels sur la passation des évaluations CE2. Le délai étant très court pour mettre en place ces évaluations (prise de connaissance des évaluations, choix des items …), les équipes de circonscriptions vont proposer aux équipes enseignantes une sélection d’évaluations à faire passer.

Cela permettra de « débroussailler » les différentes évaluations et de cibler les items. Dans la mesure, où il s’agit d’une proposition qui permet d’aider les équipes en leur allégeant cette phase de recherche, nous sommes favorables à cette proposition.

Nous réaffirmons que ces évas diagnostiques ne doivent faire l’objet d’aucune remontée localement ou nationalement. Elles doivent permettre aux enseignants « d’apprécier le degré de maîtrise de la compétence évaluée et d’adapter leur progression pédagogique aux besoins recensés. »

 

26 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 35, 14, Rue PAPU 35 000 RENNES

- Tel : 02 99 36 88 43

- Portable : 06 31 84 05 31
- Email : Écrire au SNUipp 35

mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine), tous droits réservés.