www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine)

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / Années antérieures  / 2014-2015 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
4 mai 2015

CAPD du 30 avril 2015

Deux points à l’ordre du jour de cette CAPD : la liste d’aptitude PE et le départ en congé formation. Compte rendu.

Deux points à l’ordre du jour de cette CAPD : la liste d’aptitude PE et le départ en congé formation. L’Inspection académique n’ayant actuellement pas d’IA c’est le secrétaire général de l’IA (Mr Tertrais) qui a présidé la séance. Le nouvel IA, Mr Destrés sera nommé le 11 mai.

1) Liste d’aptitude PE :

7 places accordées par le ministère, il y avait 7 candidatures, elles ont toutes été acceptées. Sur le département, il restera 51 instituteurs en activité à la rentrée 2015.

2) Les départs en congé formation :

48 mois ont été alloués pour le département de l’Ille et Vilaine pour la rentrée 2015, le nombre de mois étant fonction du nombre d’équivalents temps pleins dans le département.

Les priorités de l’administration étaient cette année basées sur trois axes dans cet ordre de priorité :

- Priorité à l’ASH au regard du diplôme (privilégier la fin de la formation MASTER2 plutôt que MASTER1).

- Exercer déjà des fonctions dans l’ASH.

- La reconversion professionnelle.

Les cinq collègues retenues dans un premier temps par l’administration étaient donc toutes en poste en ASH, une candidate étant cette année en formation CAPASH. (Pour une des candidates il s’agissait d’une première demande, pour les autres 2ème, 3ème, 5ème et 6ème demande). Le nombre de demandes n’entraient donc pas dans les critères de choix des candidats.

Nous sommes intervenus sur plusieurs points :

- La grande difficulté scolaire et le handicap ne sont pas seulement présents dans les classes spécialisées, depuis la loi de 2005, tous les enseignants sont confrontés à la grande difficulté scolaire et au handicap. Chaque enseignant qui en fait la demande devrait donc pouvoir partir en congé formation.

- La nécessité et la volonté pour certains enseignants de pouvoir se reconvertir par l’intermédiaire du congé formation.

- S’il apparaît nécessaire que les personnes actuellement en poste spécialisé bénéficient d’un congé formation, il nous semble « injuste » qu’un collègue qui bénéficie cette année d’une formation CAPASH puisse bénéficier à nouveau d’un congé formation.

- Le peu de formation continue proposé ne permet pas aux collègues de se former, ils ne peuvent le faire que sur des temps de congé formation, le contingent pour le département est très nettement insuffisant.

- Certains collègues font la demande du congé formation depuis plusieurs années respectant à chaque fois la circulaire départementale et essuient à chaque fois un refus.

La discussion a été très compliquée avec le Secrétaire Général qui a balayé dans un premier temps d’un revers de main toutes nos interventions, s’adressant à nous mais aussi parlant des collègues avec un certain mépris. Considérant que certains enseignants ne faisaient ces choix seulement « pour sortir de leur classe » et nous accusant de faire « du clientélisme ». Chacune de ces paroles n’étant que jugement de valeur. Il a fallu rappeler au Secrétaire Général que nous ne siégions en CAPD que parce que la profession nous avait élus et qu’en tant que représentants des personnels, nous défendions tous les personnels, mais que nous intervenions en fonction de critères d’équité entre les collègues. Il nous semble évidemment plus juste d’accorder un congé formation à quelqu’un qui en fait la demande depuis 15 ans plutôt qu’à quelqu’un qui en fait la demande depuis un an. Au terme d’une discussion assez vive, l’administration a bien voulu « revoir sa copie », elle a proposé deux listes : une liste principale et une liste d’attente (en cas de désistement sur la liste principale) et elle a accepté de mettre sur la liste principale une collègue qui n’exerce pas en ASH et qui était à sa 15ème demande. La proposition de l’administration a été mise au vote, les représentants des personnels se sont tous abstenus. Cette proposition ne pouvait nous satisfaire pleinement. N’hésitez pas à contacter la section du SNUipp-FSU pour obtenir les détails.

Le déroulement de cette CAPD nous a bien démontré que le dialogue social est une chose très difficile pour certains membres de l’administration qui ne ressentent que défiance vis à vis des délégués du personnel …

Questions diverses :

Nous avions formulé deux questions : la première sur l’organisation de la formation des PES l’année prochaine et la deuxième sur la reconduction ou non des directeurs associés à la rentrée. Sur la question des PES, il nous a été répondu que tout n’était pas encore calé et qu’il y avait encore des discussions auprès de l’ESPE. Sur la question des directeurs associés, pas de changement pour la rentrée. A noter que les décharges des directeurs associés représentent 8 ETP (équivalent temps plein). Quand on voit le manque cruel de moyens sur les remplacements, le manque de moyens sur l’Education prioritaire ainsi que les décharges de direction, on peut légitimement se poser la question de l’utilité des décharges des directeurs associés. Postes qui pourraient par exemple utilement servir les écoles de Guillevic et Torigné à Rennes. Ecoles que nous continuerons de soutenir dès l’arrivée du nouvel IA.

 

22 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 35, 14, Rue PAPU 35 000 RENNES

- Tel : 02 99 36 88 43

- Portable : 06 31 84 05 31
- Email : Écrire au SNUipp 35

mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 35 (Ille et Vilaine), tous droits réservés.